Blog - Bel Estiu - Maison d'hôtes - Périgord, Dordogne, France

Les petits gestes qui ont du sens 25 février 2022

C’est un sujet que l’on aborde rarement par ici, rarement frontalement, certainement cette mauvaise manie de penser que l’on en fait jamais assez (et c’est probablement vrai).

C’est certainement aussi le refus d’en faire un argument « vert » parce que c’est bien trop important pour être détourné de cette manière.

Parce que c ‘est un sujet sur lequel il faut faire preuve de beaucoup d’humilité, apprendre chaque jour, s’améliorer constamment. Parce qu’ici, faire attention à notre environnement est un acte de bon sens, qui a pour objectifs de protéger le magnifique territoire dans lequel on vit, de minimiser, ne serait-ce qu’un peu, l’impact de notre activité, sans jamais renier sur le confort et la qualité des services proposés. 

Alors il y a des choses que l’on ne fait pas, et qu’on ne fera jamais (la lessive maison par exemple) mais il y a aussi plein de choses que l’on fait, que l’on met en place et auquel vous pouvez participer, si vous le souhaitez.

> la maison est dotée d’une grande citerne, équipée d’une pompe qui nous permet de récuperer l’eau de pluie. Cette eau alimente l’ensemble des WC, la laverie et l’arrosage de la cour. On n’arrose pas le jardin, uniquement les arbres fruitiers et le potager avec parcimonie. 

> il y a un compost à votre disposition dans le jardin pour réduire nos déchets et produire un engrais réutilisé au potager. Les poules l’adorent et elles vous montrent le chemin si vous vous perdez. Tous les autres déchets sont triés.

> l’éclairage de confort du jardin est solaire et l’éclairage indispensable fonctionne sur détecteur.

> le linge de maison ne part jamais en voyage pour sillonner les routes, il est lavé sur place et sèche au soleil dès que cela est possible.

> Pas d’échantillons de savon ou de gel douche qui finissent au fond d’une trousse de toilette. Il y a des savons solides et des grands flacons réutilisables, qui sont remplis dès qu’ils sont vides, afin d’éviter l’abus de plastique, platique qui aussi été supprimé de la cuisine.

> le jardin est desherbé à la main, et aucun pesticide n’est utilisé.

> l’électricité provient d’un contrat électricité verte 100% garantie.

> le gaspillage alimentaire, le gros sujet qui fait vraiment mal au cœur. Le petit-déjeuner est composé avec des parts individuelles et ce qui n’est pas consommé et déposé dans votre frigo ou laissé dans la cuisine pour être mangé dans la journée.

> Peut être le sujet qui a le plus de sens, on privilégie le circuit court et le local, ici on travaille avec les artisans du coin, en privilégiant les fruits de saison, (point faible pour les oranges presseés du Portugal et quelques avocats). On n’oublie les fruits qui viennent de l’autre bout de la terre, on tisse de liens avec des producteurs engagés, en s’inscrivant dans l’économie locale que ce soit pour tous les produits alimentaires mais aussi les autres produits « de confort ». On cherche des entreprises engagées qui prennent, qui ont les mêmes valeurs. 

> On privilégie quand cela rentre dans le budget, le made in France pour la décoration, le seconde main, la recup, le choix de matériaux qui ont déjà eu une vie, on ne cède pas au sirènes de la tendance, au dernier objet qu’il faut absolument avoir dans sa cuisine, on emmène les objets au bout, puis à la recyclerie si c’est possible.

> On limite et vous pouvez grandement y contribuer l’usage de dépliants publicitaire grâce au guide numérique disponible à tout moment en ligne.

On ne cherche pas la perfection, parce qu’on y arrivera pas, c’est sur. Par contre, on fait des petits gestes, parce qu’on y croit, parce que a du sens, des petits pas qui mis bout à bout, je l’espère, limitent l’impact de notre activité touristique et c’est déjà ça de pris.